La Confiserie d'Auvergne

 

Le confiseur est un spécialiste dans la fabrication de friandises à base de sucre, de fruits et autres ingrédients sucrés.

 

La Confiserie d’Auvergne se compose de :

 

 

     ·         Pâtes de fruits et Fruits Confits

         (abricot, poire, prune, chinois, figue, cédrat, bigarreau,

         marron, fraise, angélique)

 

·         Confitures et gelées, compotes et marmelades

 

·         Pastilles et Dragées

 

·         Bonbons et sucre d’orge

 

·         Chocolats et pralines

 

 

La confiserie d'Auvergne, une tradition séculaire :

Pâtes d’abricots et de pommes, étaient déjà renommées sous le règne de Louis XI (1423 - 1483).

De nombreux témoignages nous le relatent : l’habitude s’était établie d’offrir des confitures sèches (pâtes d’abricots et de pommes) aux personnes de qualité dont on voulait obtenir une protection.

 

Pourquoi des Confiseurs en Auvergne ?

 

L’abricot, récolté en abondance sur les coteaux aux portes de la ville, est à l’origine de cette activité. Le développement des vergers de cerisiers, poiriers ou mirabelliers s’est amplifié grâce à l’irrigation par les cours d’eau naturels traversant la Limagne.

 

A ces matières premières, il faut ajouter le développement de la culture de la betterave sucrière et la création de la sucrerie de Bourdon en 1837 par le Duc de Morny , le demi-frère de Napoléon III.

 

Aux fruits, sucre et eau, il faut associer l’ingéniosité de l’Auvergnat, qui a su transformer les dons de l’été par un procédé de fabrication permettant de les consommer tout au long de l'année.

 

 

L’âge d’or de la Confiserie d’Auvergne, le Second Empire :

 

Le développement du Thermalisme sous le Second Empire, avec la venue des « Têtes couronnées » de toute l'Europe, a fait connaître à l'étranger, ces merveilleux produits sucrés de l'Auvergne. Au siècle dernier, une quinzaine de fabricants industriels situés à Clermont, Aigueperse, Royat et Vichy produisaient de l’ordre de 4000 tonnes de produits finis issus de la transformation des fruits. Leur organisation commerciale puissante était tournée vers l’exportation (Europe, Afrique du Nord, USA, Japon) et cette industrie agro-alimentaire concernait environ 1200 emplois directs (sans compter les emplois indirects).

 

La Confiserie d’Auvergne est ainsi devenue une activité complémentaire au thermalisme, à l’agriculture et à l’industrie du pneumatique.

 

Accueil

Bienvenue sur le site de PuyConfit®, l’Association qui va vous faire découvrir ou redécouvrir l’aventure de la Confiserie d’Auvergne ….. une tradition séculaire qui ne doit pas tomber dans l’oubli.

Un petit mot

 

Fondée et présidée par Hélène Martin depuis décembre 2004, l’Association PuyConfit® fait connaître ce patrimoine sucré traditionnel, et contribue à son développement et à son rayonnement.

 

 

 

Bonne visite ... et n’hésitez pas à nous contacter et pourquoi pas nous rejoindre.